Journal de bord de l'Harmattan
Jeudi 22 Octobre 2020 Ă  18h00 TU, 20h en France - A Cormeilles en Vexin
N° 1278 - Adieu mon copain



Bonjour Ă  tous,

Vous le connaissiez très bien, mon copain Jacky nous a quitté cette nuit à l’issue d’une longue maladie.

Tu étais mon copain, celui avec qui j’ai effectivement partagé le pain depuis plus de trente ans. Tu étais toujours prêt à me rejoindre à l’autre bout du monde pour une virée à bord d’Harmattan. Sous toutes les latitudes, sur tous les océans, nous avons coupé ensemble de très nombreux méridiens.

Tu étais le patron des pièces de rechange chez Suzuki France lorsque je t’ai connu, de mon côté j’équipais les concessionnaires moto en informatique de gestion. Le courant est tout de suite passé et très vite nous nous sommes retrouvés seuls en pleine nuit à la barre de l’énorme trimaran de course Kriter Brut de Brut. Que de souvenirs !

Tu étais un inconditionnel de la planche à voile et je t’ai fait découvrir le voilier et toutes les possibilités d’aventures et de voyages qui vont avec. Nous nous entendions admirablement bien car tu étais toujours dans la conciliation, d’une très grande gentillesse, très bon vivant et d’une compagnie exceptionnellement agréable. Tu étais le seul à pouvoir venir régulièrement naviguer avec moi sur Harmattan, le seul véritablement accepté à bord.

Que de virées, en moto bien sûr mais surtout en voilier. Avant Harmattan nous partions tous les ans en plein hiver sur des voiliers de location. Nous partions de la côte Sud, Port Grimaud souvent, et en une semaine nous allions faire le tour de la Corse quel que soit le temps. Nous revenions par l’île d’Elbe et rapportions une multitude de souvenirs et de bons moments que nous avions toujours plaisir à nous remémorer.

Et puis, tu rêvais de traverser l’Atlantique. Bien que de mon côté je préférais toujours être seul à bord j’ai voulu te faire ce plaisir et nous avons fini par le faire, nous sommes partis de Marseille pour arriver à Salvador de Bahia au Brésil. Que de souvenirs avec le passage devant les rochers Saint Pierre et Saint Paul en plein milieu de l’océan Atlantique.

Tu es venu partout, la Grèce, toute la méditerranée en générale, les Caraïbes, la mer éponyme, le Kuna Yala, Panama … Nous avons traversé le canal ensemble avant de rejoindre les Galapagos. Puis tu m’as rejoint en Asie du Sud Est, Singapour, La Thaïlande à Bangkok, la Birmanie, la Malaisie, Kuala Lumpur, les îles Andaman … Puis il a fallu te faire évacuer en plein milieu du Golfe du Bengale par un destroyer Indien de 130 m car tu avais attrapé une saloperie dans ces îles mal famées.

Nous avons ensuite visité ensemble le Sri Lanka et enfin quelques années plus tard tu m’as rejoint en Patagonie pour remonter les canaux ensembles. Tu étais déjà bien malade. J’oublie certainement une grande partie des bons moments que nous avons passé ensemble. Très certainement cette nuit le sommeil va me manquer et de nombreux autres souvenirs vont me revenir.

Merci Jacky pour tous ces bons moments que nous avons partagé ensemble. Dans la vie un bon copain c’est extrêmement précieux. Tu vas me manquer énormément et ce soir je pense à ta famille, ta fille surtout que tu adorais et qui est si jeune.

A bientĂ´t
Jean-Louis
Sommaire
Commentaire
Précédent