Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Mon, 14 Jan 2019 18:00:00 - A Cormeilles en Vexin
N° 1203 - Un parcours d’obstacles

18h00 TU, 19h00 en France

Bonjour Ă  tous,

Je profite de ce petit mot pour remercier chaleureusement tous ceux
qui m’ont envoyé leurs vœux pour la nouvelle année. Mais à quoi
servent les vœux que l’on échange tous les ans ? Certainement pas à
influencer le cours des évènements. J’en veux pour preuve le fait que,
malgré les très nombreux vœux de bonne santé que j’ai reçu à l’aube de
cette nouvelle année, je me suis retrouvé au fond de mon lit dès le
deux Janvier avec une bonne grippe et plus de 40° de fièvre !

Et puis, ne sommes-nous pas trop exigeants en souhaitant une « bonne »
santé ? Ne devrions-nous pas nous contenter de « suffisamment » de
santé pour nous permettre de vivre une vie satisfaisante ? Avec
l’énorme évolution de la médecine et des traitements, on peut
aujourd’hui mener une vie captivante tout en étant malade et en
suivant des traitements qui peuvent ĂŞtre plus ou moins lourds.

Mais nous ne sommes pas tous Ă©gaux devant la maladie. En tout premier
lieu les maladies graves, ce qu’on appelle les ALD, Affections des
Longue Durée, nous rappellent que nous ne sommes pas éternels et pour
beaucoup cette perspective est effrayante. Pour beaucoup elle est mĂŞme
tellement traumatisante qu’ils deviennent comme tétanisés au point de
ne plus s’autoriser à profiter de la vie.

C’est dommage car la maladie n’est qu’un des problèmes qui peuvent se
poser à nous. Elle doit être acceptée puis gérée de façon optimum.
Nous sommes aidés en cela par le niveau exceptionnel atteint par la
médecine aujourd’hui. Puis nous devons passer à autre chose et surtout
Ă  nous occuper de nous organiser pour profiter au mieux notre vie en
fonction des contraintes que nous impose la maladie.

Je mets un peu de mon temps libre dans la préparation de ma nouvelle
moto. C’est un véritable parcours d’obstacles. Il a déjà fallu obtenir
de YAMAHA France un certificat de conformité. J’ai dû payer bien
entendu (121 €) et surtout attendre plus d’un mois et demi avant de
recevoir enfin ce fameux certificat.

Grâce à celui-ci j’ai pu faire ma demande de Carte Grise à la
Préfecture. Encore une fois j’ai dû payer (48€), ce n’est pas anormal
mais malgré un délai annoncé de trois semaines j’ai encore dû
patienter un mois et demi. Je viens tout juste de la recevoir.

Je me pensais sorti du tunnel et j’imaginais pouvoir enfin sauter sur
ma nouvelle monture. Mais je n’avais pas pensé à l’assurance. Encore
une fois ce modèle de moto jamais importé en France pose problème. Une
étude doit être effectuée et la MACIF me demande quinze jours à trois
semaines pour établir la « fiche » de cette moto et me proposer un
tarif.

Heureusement que je m’y suis pris au début de l’automne, je pense que
je vais pouvoir utiliser cette moto avec les premiers beaux jours. Si
j’avais attendu le printemps j’aurais été très énervé de devoir
laisser ma moto au garage les beaux jours venus.

J’en profite pour l’équiper, un bel entourage chromé pour la plaque
d’immatriculation, des sacoches en cuir, un beau pare-brise avec un
entourage chromé, un pare-cylindre … C’est du bonheur d’autant plus
que je sais que cette moto sera ma dernière.

A bientĂ´t


Jean-Louis
[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.