Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Tue, 28 Mar 2017 22:00:00 - 42°29’ S 73°46’ W
N° 995 - L’archipel de ChiloĂ©

19h00 heure du bord, 22h00 TU et 24h00 en France.
Castro
Bonjour Ă  tous,

Après avoir navigué toute la nuit, le jour se lève. Quelle surprise !
Nous avons été téléportés en Bretagne. De chaque côté du bras de mer
que j’emprunte des petites collines s’élèvent. Il y a beaucoup de
bois, mais également des champs et des prés. Les parcelles sont
souvent délimitées par de petites haies.

Les arbres sont les arbres que l’on peut voir chez nous. Il y a de ci
de là des arbres en fuseau isolés dont la couleur tire sur le vert
jaune, genre peuplier d’Italie. Il y a également des arbres en boule
d’une couleur vert très foncé. Dans les prairies des vaches blanches
et noires, des rouges, les mĂŞme que chez nous paissent tranquillement.
Je peux voir Ă©galement des moutons et des poneys.

Et puis il y a de jolies maisons, souvent isolées et très pimpantes.
Maintenant c’est une belle église qui se tient au bord du bras de mer.
Elle est en bois et son clocher carré monte à n’en plus finir sur
plusieurs étages. Mais ce qui fait la particularité de cet endroit ce
sont toutes ces fermes Ă  saumon qui envahissent la cĂ´te.

De très gros dauphins nous accompagnent, le soleil se lève, il va
faire beau même s’il fait encore très frais dans ce petit matin. Mes
mains sont gelées à force de tenir les jumelles pour observer ces
paysages.

Ici le marnage est très important, 6 mètres trente aujourd’hui ! Le
bras de mer est sillonné en permanence par des petits bateaux de
travail genre chalands de débarquement. La côte défile, sur bâbord une
grande usine fume énormément, on doit y traiter les saumons. Un peu
plus loin une réplique exacte de la précédente est construite
Ă©galement sur la berge.

Que cet endroit est sympa ! Il y a également quelques champs labourés.
J’aimerais vivre par là. Encore hier nous étions dans des paysages
totalement inhospitaliers, est-ce le changement radical qui me fait
trouver ce coin si avenant ?

Nous arrivons vers midi à Castro. Nous sommes excités mais l’accueil
n’est pas terrible. Avec un tel marnage l’endroit pour accoster avec
l’annexe doit être choisi avec soin. Nous nous faisons refouler du
ponton des carabiniers ainsi que de celui de l’Armada. Puis nous nous
faisons jeter de celui du port. Dur, dur !!! Il n’y a pas vraiment de
solution adéquate.

Nous finissons par débarquer près d’une rampe mais à marée basse il va
falloir porter l’annexe jusqu’à la mer. Après déjeuner nous partons en
ville, la ville haute est beaucoup plus sympa mais j’ai des heures de
sommeil à récupérer, je vous la décrirais demain.

A bientĂ´t


Jean-Louis
[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.