Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Fri, 10 Mai 2019 10:00:00 - A Cormeilles en Vexin
N° 1223 - Tout s’accĂ©lère

10h00 TU, 12h en France


Bonjour Ă  tous,

La nouvelle vient de tomber, ce matin, en seulement 4 mois et 10 jours
nous autres Européens, avons consommé les ressources que la terre peut
produire en une année. Pour les poissons par exemple nous allons taper
tout le reste de l’année dans des stocks qui ne se renouvelleront pas,
qui s’amenuise d’année en année et qui ne permettent plus un
renouvellement suffisant.

Par ailleurs, il y a quelques jours les médias ont semblé découvrir la
catastrophe que représente le déclin massif de la biodiversité. Il
suffit pourtant d’ouvrir les yeux pour constater que tout change à une
allure que nous n’imaginions pas il y a seulement quelques années en
arrière.

Tout s’accélère, la dégradation de la biodiversité sur les dix
dernières années est absolument alarmante. La déforestation, le
réchauffement climatique, la culture intensive qui a poussé à l’usage
de pesticides, l’emballement de la consommation des énergies fossiles,
toutes ces catastrophes ont la même cause, c’est la surpopulation de
la terre.

Notre pauvre terre n’en peut plus, elle n’est pas adaptée pour faire
vivre autant d’humains. Ma voisine pense qu’en réduisant les gâchis
ont peut s’en sortir. C’est irréaliste, les mathématiques nous
rattrapent dès que l’on analyse l’explosion démographique de ces
dernières années et surtout ce qui nous attend à très brève échéance.

Nous allons droit dans le mur et ceci a une vitesse qui ne cesse
d’augmenter. A mon avis l’échéance est beaucoup plus proche qu’on ne
l’imagine. Elle se compte en quelques dizaines d’années au maximum.

Que pouvons-nous faire ? Je n’en sais rien, je pense en réalité qu’il
n’y a pas de solution et que mes enfants et surtout mes petits enfants
vont devoir vivre cette catastrophe humanitaire. D’une façon ou d’une
autre la population de la terre va devoir se réduire d’une façon
drastique.

Comment cela va-t-il se produire ? Je n’en sais rien mais la nature a
des armes. Un seul exemple : Lorsque dans un secteur donné il y a trop
de lapins la myxomatose entre en jeu et décime la population. C’est ce
qui risque de se passer pour les ĂŞtres humains.

L’extrême concentration et le brassage suite aux voyages en avion peut
faire exploser une épidémie radicale d’un méchant virus inconnu ou
bien d’une bactérie résistante à tous les antibiotiques. Il y en a
d’ailleurs de plus en plus et j’ai découvert hier à l’hôpital les
précautions prise contre les BHR, les bactéries hautement résistantes.

En attendant je profite de mon jardin. Le nombre de visiteurs ne cesse
d’augmenter. Sont venus s’ajouter à la faune existante des sittelles
torchepot, de magnifiques chardonnerets, des étourneaux sansonnet …
J’ai plusieurs nichées avec des petits, une de mésanges bleues dans un
nichoir que j’ai installé, une de sansonnets dans le tronc d’un saule
pleureur, plusieurs de merles dans ma haie …

J’ai installé un nid pour les hirondelles mais je n’y croie pas trop.
En effet j’ai fait le tour du village (un millier d’habitants), j’ai
pu compter plusieurs dizaines de nids mais cette année seuls deux
couples sont rentrés de migration. Quelle catastrophe car je touche
encore une fois l’extinction des espèces.

Souvent durant mes traversées transocéaniques une hirondelle a pu se
poser sur le bateau le soir et je l’ai retrouvée morte au matin. Mais
la dernière fois, en mer Caraïbe, au large de Cuba ce ne sont pas
moins de sept cadavres d’hirondelle que j’ai dû passer par-dessus bord
au petit matin !

A bientĂ´t


Jean-Louis
[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.